Absentéisme

2019-07-26

225.8 milliards : c’est ce que coûte l’absentéisme chaque année en moyenne aux États-Unis. Passé la stupeur que cause la vision de cette somme astronomique, il convient de préciser que, selon l’Office Québécois de la Langue Française, l’absentéisme est une « Situation marquée par des absences au travail répétitives ou prolongées d'un ou de plusieurs salariés, excluant les périodes normales de congés et celles prévues par la loi. »

À coup sûr, vous vous demandez présentement « Mais qu’est ce qui pourrait bien pousser des gens à ne pas vouloir aller au travail ? Et quelles en sont les conséquences ? N’y a-t-il donc pas de solutions pour remédier à ce problème ? ». Félicitations, vous avez posé de judicieuses questions et, en plus de cela, vous êtes au bon endroit pour en acquérir toutes les réponses.

Causes

Pour commencer, les causes de l’absentéisme sont variées et souvent mal connues ou difficiles à aborder :

  • Un équilibre travail/famille inexistant où l’employé doit renoncer à des journées de travail afin de s’occuper d’un proche
  • Un milieu de travail toxique où l’employé se sent mis de côté et/ou harcelé
  • Une santé mentale altérée par le milieu de travail menant, par exemple, à une dépression ou à un burn-out non pris en charge

Le burn-out a récemment été classé par l’OMS comme étant une « condition médicale », il est donc particulièrement important que les gestionnaires connaissent et sachent repérer les symptômes.

Conséquences

Ensuite, les conséquences de l’absentéisme sont plus ou moins évidentes à cerner, mais les coûts les plus flagrants qu’entraînent cette problématique sont avant tout monétaires :

  • Salaires payés à des employés pourtant absents,
  • Heures supplémentaires travaillées par les employés en remplacement
  • Coûts administratifs qu’entraîne la gestion des absences

Mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg puisqu’au-delà des coûts directs, les gestionnaires doivent également faire face à des coûts indirects :

  • Baisse de la qualité générale du service
  • Baisse de la productivité de l'employé
  • Baisse de la motivation de l’employé
  • Temps perdu à tenter d’attribuer à la dernière minute un employé disponible à un quart de travail orphelin

Si les conséquences financières peuvent, certes, mettre à mal une entreprise, il ne faut pas négliger les conséquences indirectes du problème pour autant. La motivation et la productivité des employés présents est à observer en particulier puisque, si la situation ne s’arrange pas, ils pourraient également être sujets à de l’absentéisme.

Solutions

Pas d’inquiétude, des solutions existent ! Les premières choses que les responsables des Ressources Humaines peuvent faire, même si cela peut sembler aller de soi, sont :

  • Être à l’écoute des employés en organisant des rencontres individuelles.
  • Mettre en place des politiques de bien-être au travail, comme de l’exercice physique
  • Offrir la possibilité de travailler de la maison pour offrir plus de flexibilité

Une solution est tout de même plus efficace sur le long terme que les autres : l’agrégation et l’analyse de données.

Grâce à des rapports réguliers et détaillés, le nombre, les moments et les raisons des absences peuvent être efficacement quantifiés. Le responsable RH sera alors capable de se rendre compte de tous les aspects spécifiques de la situation : Quel est le problème qui pousse l’employé à s’absenter ? Pourquoi ce problème existe et persiste ? Et quelles décisions sont à prendre pour endiguer ce problème ?

Pour ce faire, des solutions manuelles existent, certes, mais les solutions automatisées permettent d’aller beaucoup plus vite et plus loin dans la collecte de données et la création de rapports. Elles offrent la possibilité d’intégrer les règlements propres à l’entreprise concernant les absences lors de la création du rapport, tout en générant ce dernier automatiquement.

L’avantage considérable de cette pratique est l’économie de temps. En effet, les heures que les responsables RH n’auront plus à consacrer à la collecte de données et à l’établissement de rapports complets pourra être mis à profit dans des tâches demandant plus de contact humain.

Constat

Il faut savoir reconnaître les nombreuses raisons qui peuvent pousser un employé à être absent de manière récurrente et les nombreuses conséquences directes et indirectes que ces absences pourraient avoir. Les responsables RH peuvent se doter d’outils automatisés permettant de collecter les informations nécessaires afin de générer des rapports détaillés. Ils leur permettront ainsi d’effectuer une analyse des facteurs de l’absentéisme pour ainsi mettre en place des solutions permettant d’endiguer le problème.

Mais attention à ne pas mettre en place des pratiques d’anti-absentéisme trop rigides. Un règlement trop strict mis en place de manière brusque pourraient diriger les employés régulièrement absents vers du présentéisme. L’Office Québécois de la Langue Française définit le présentéisme comme étant un « Phénomène selon lequel un salarié est à son lieu de travail de façon assidue alors que son état de santé physique ou mentale ne lui permet pas d'être pleinement productif ». Les coûts du présentéisme sont pratiquement 10 fois plus importants que ceux de l’absentéisme, avec un total de $1,500 milliards dépensés inutilement chaque année.

Avoir des pratiques trop abruptes risque donc de déplacer le problème plutôt que de le résoudre en amont avec les outils automatisés appropriés.


N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook et LinkedIn pour vous tenir au courant de la sortie de nos prochains articles !

Découvrez comment le logiciel de gestion de main-d’œuvre de Merinio peut vous aider

Venez discuter de vos objectifs et des défis que vous rencontrez. Nous vous aiderons à trouver la solution la plus adaptée à vos besoins.

Nos clients

La Ronde Logo La Ronde Logo La Ronde Logo La Ronde Logo La Ronde Logo Aéroports de Montréal Logo Keywords Studios Logo Mont Sutton Logo